Archives janvier, 2010

Quotas dans les grandes écoles : la réponse des patrons

Article paru sur www.lefigaro.fr, rédigé par Agnès Leclair

Six dirigeants issus d’établissements réputés réagissent à l’objectif de 30 % de boursiers souhaité par le gouvernement.

C’est le grand débat de société de ce début d’année. L’objectif de 30 % de boursiers dans les grandes écoles, un souhait du ministère de l’Enseignement supérieur, échauffe les esprits, engendre critiques et propositions alternatives pour établir une plus grande mixité sociale. Le sujet des quotas reste donc toujours aussi polémique en ­France, qu’il s’applique aux femmes dans les conseils d’administration ou aux élèves de ZEP dans les grandes écoles.

Lundi, lors de ses vœux au monde de l’enseignement, le chef de l’État, jugeant «parfaitement déplacées» les réticences des grandes écoles, a rappelé sa volonté d’imposer davantage de mixité dans ces filières d’élite. Sans passer par «l’instauration autoritaire de quotas», Nicolas Sarkozy a demandé des résultats concrets et rapides et a lancé cet avertissement : «J’attends des résultats concrets et rapides. Si on les a, le dialogue suffira. Si on ne les a pas, il faudra utiliser un autre moyen.» Après les vifs échanges entre la Conférence des grandes écoles (CGE) et Richard Descoings, directeur de Sciences Po à l’origine d’une voie d’accès parallèle pour les lycéens de ZEP dans son institut, Le ­Figaro a interrogé plusieurs grands patrons et personnalités du monde économique. Lire la suite »

La police innove !

Le service recrutement de la Police Nationale vient de lancer son blog pour donner la parole à tous ses professionnels. Nous espérons que l’aspect psychologique du métier l’importance de la relation avec les citoyens sera aussi abordé. Outre les témoignages vous pourrez accéder à des vidéos et fiches métiers. Enfin c’est une belle opportunité pour poser toutes vos questions sur le mode d’accès à ces métiers !

www.blog-police-recrutement.com

A consulter sur le site d’Imagine ton futur :

Les fiches métiers du secteur « Défense-sécurité-surveillance »

Les témoignages de pros du secteur

La tragédie des grandes écoles

Article rédigé par Monique Dagnaud, sociologue, directrice de recherche au CNRS, auteur de La Teuf, essai sur le désordre des générations, Le Seuil, 2008, et de Martin Hirsch, le parti des pauvres, histoire politique du RSA, Ed de l’Aube, 2009.

Article publié sur www.slate.fr

La France est le seul pays où l’on cite encore ses diplômes lorsqu’on est proche de la retraite. Le parchemin d’une grande école, c’est comme l’anoblissement sous l’ancien régime.

Les grandes écoles ? Et voilà reparti le débat sur la formation des élites françaises. Plus précisément: l’objet des passions et polémiques, ce sont les «très grandes écoles», celles qui sélectionnent environ 5% des élèves d’une génération. Certes, ces établissements d’élite ne garantissent pas à coup sûr un avenir de super chef, on peut avoir réussi Polytechnique ou l’ENA et terminer sa carrière comme chef de bureau d’un obscur ministère. Par contre, parmi les patrons opérationnels du CAC 40 en 2007, 29 avaient accompli ce parcours d’excellence, et, parmi les 11 autres, trois étaient des héritiers pur sucre pour lesquels la formation initiale n’est pas déterminante (Martin Bouygues, Frank Riboud, Patrick Ricard): preuve, s’il en est, du plafond de verre que subissent, dans les entreprises, les cadres souvent fort diplômés mais démunis de ces fameux sésames. Lire la suite »

« Nous maintenons notre niveau de recrutement en 2010 », Didier Malamas, DRH du Groupe Eiffage

Voici un extrait de l’interview de Didier Malamas, DRH du Groupe Eiffage, réalisé par un journaliste de l’APEC.

Comment le groupe Eiffage traverse-t-il la crise ?

Didier Malamas : Le BTP accuse les effets de la crise avec un léger effet retard sur les autres secteurs d’activité. Nous vivrons une période sans doute un peu plus difficile de mi-2010 à mi-2011, le carnet de commandes s’étant moins rempli ces derniers mois. Nous avons pris la décision de ne pas trop freiner nos recrutements, pour être aussi efficaces que possible dès la reprise. Cela dit, notre activité dépend pour beaucoup d’acteurs publics, à travers les PPP (partenariats publics-privés, NDLR) ou d’activités réalisées en concession comme le tunnel franco-espagnol pour la LGV, (ligne à grande vitesse, NDLR) Perpignan-Figueras. Les importantes opérations en cours, déjà financées, continuent sur leur lancée. Parmi celles-ci, l’autoroute Pau-Bordeaux prévue pour fin 2010, le centre hospitalier sud-francilien pour 2011 ou encore la restauration de la façade de l’Opéra Garnier. Cependant, la plus grande part de notre chiffre d’affaires, se réalise au travers d’une myriade de chantiers de plus petite taille. Lire la suite »

Luc Chatel veut une réflexion sur les épreuves des concours universitaires

Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, s’est dit mercredi favorable à une réflexion sur les concours dans l’enseignement supérieur, à propos de « la nature des épreuves, car on s’apercoit que le contenu même des épreuves peut entraîner une certaine discrimination » sociale.
« Avec Valérie Pécresse, nous avons demandé à l’inspection générale de l’Education nationale de nous faire des propositions sur les épreuves des concours, sur la nature des épreuves, car on s’aperçoit que le contenu même des épreuves peut entraîner une certaine discrimination », a déclaré le ministre au micro de LCI.


« Je suis attaché aux concours mais on ne peut pas rester avec un système qui laisse sur le bord du chemin trop de jeunes issus de milieux défavorisés », a dit M. Chatel. Lire la suite »

Les grandes écoles critiquées pour leur réticence à l’ouverture sociale

Les réticences des grandes écoles à accueillir 30% d’étudiants boursiers, alors que les plus sélectives comme Polytechnique ou l’Essec sont encore loin de cet objectif gouvernemental, ont suscité de vives critiques et relancé la question des concours de recrutement.

Fin 2009, la Conférence des grandes écoles (CGE), qui regroupe la plupart de ces établissements du supérieur, a désapprouvé la notion de « quotas » et jugé que « toute autre politique » que des soutiens individualisés aux candidats issus de milieux défavorisés « amènerait inévitablement une baisse du niveau moyen ».

Cette prise de position a été qualifiée d' »antisociale » par le patron de Sciences Po Paris, Richard Descoings, qui a ouvert son école depuis 2001 à des étudiants pauvres, puis de « scandaleuse » par le commissaire à la Diversité et à l’Egalité des chances, Yazid Sabeg, ainsi que par SOS racisme. Lire la suite »

Les PME optimistes pour 2010

Les petites et moyennes entreprises, qui ont misé sur l’innovation et l’international, ont su s’adapter à la crise et se préparent aujourd’hui à la reprise. Elles recherchent des managers expérimentés possédant une double compétence, technique et commerciale.

Conjoncture. Lorsque la crise financière s’est déchaînée en septembre 2008, les petites et moyennes entreprises ont immédiatement souffert de la fermeture de l’accès au crédit. L’Etat, via notamment Oséo, a pris des mesures en leur faveur au point que les PME pourraient être les premières à profiter de la reprise économique. « La crise est arrivée par le haut, la relance se fera par le bas », pronostique Pedro Novo, directeur régional pour l’Ile de France d’Oséo.

Des recruteurs confiants. Les petites entreprises indépendantes s’avèrent d’ailleurs assez confiantes dans l’avenir. 50% d’entre elles prévoient une activité stable pour 2010 et 12% comptent même embaucher dans les 6 mois à venir, selon le baromètre Agefos-PME publié le 8 décembre 2009. Ces chiffres plutôt optimistes masquent toutefois des réalités très contrastées, le marché des PME étant très hétérogène. Les petites et moyennes entreprises de la sous-traitante automobile, du nettoyage ou encore de travail temporaire souffrent encore beaucoup alors que celles de l’hôtellerie, de la restauration, de l’ingénierie et du conseil informatique repartent à la hausse. Lire la suite »

Merveilleuse année 2010 !

Imagine ton futur fait confiance aux jeunes !

Bravo à Lucile Rodgers, Simon Kessler, Raphaël Dussud et Raphaël Fabre pour leur création !

Toute l’équipe d’Imagine ton futur vous souhaite une bonne année 2010, remplie de belles surprises !