Les banques françaises renforcent leur mobilisation en faveur de l’alternance

Les banques françaises s’associent à l’effort de mobilisation en faveur de l’alternance. C’est ce qu’a indiqué François Pérol, président de la FBF, lors d’une réunion à l’initiative de Nadine Morano, ministre de l’apprentissage et de la formation professionnelle et Xavier Bertrand, ministre du travail, de l’emploi et de la santé consacrée au développement de l’alternance. Les banques françaises souhaitent contribuer au succès de cette opération et vont poursuivre leurs efforts dans ce domaine sur le long terme.

La profession bancaire est l’un des premiers recruteurs privés en France avec près de 30 000 recrutements par an, en particulier de jeunes (-de 30 ans) qui représentent les 2/3 des embauches. Les entreprises bancaires se sont déjà engagées résolument dans la voie de l’alternance (8 300 alternants actuellement). Elles considèrent que ce mode de formation est particulièrement adapté pour les métiers bancaires et elles en ont fait une modalité privilégiée de recrutement. Elles poursuivront en 2011 leur politique active en matière d’alternance (contrats d’apprentissage et contrats de professionnalisation).

La profession bancaire accentuera ses efforts dans deux directions complémentaires :

La montée en niveau des diplômes préparés : les formations en alternance ont préparé essentiellement à des diplômes de niveau bac +2 dans le passé et depuis quelques années, les diplômes de niveau Licence se sont développés et prennent une place de plus en plus importante. Dans les prochaines années, les efforts porteront sur le développement des formations de niveau bac +5 afin d’accompagner la montée en qualification des métiers bancaires. Les formations en alternance pourront donc ainsi couvrir l’ensemble du spectre des métiers de la banque.

L’accès des jeunes peu qualifiés aux métiers de la banque : des opérations expérimentales ont été menées depuis quelques années dans le cadre de conventions intervenues entre l’AFPA et le Centre de formation de la profession bancaire. Elles ont d’ores et déjà permis à plusieurs centaines de jeunes peu qualifiés d’accéder aux métiers de la Banque. Ces opérations vont être développées dès cette année par la diversification des métiers préparés.

Les derniers articles sur ce thème :

Le diplôme et l’apprentissage : rempart contre le chômage des jeunes

Les nouvelles aides de la Région Ile-de-France pour développer l’apprentissage

L’apprentissage : « des représentations aux réalités ». Débat le 12 octobre.



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: