Le 22 septembre : 37ème journée du refus de l’échec scolaire

Depuis 2008, l’écho public rencontré par la Journée du refus de l’échec scolaire montre l’attention que l’opinion et les médias accordent à l’école et à l’avenir de la jeunesse. Chaque année, 150 000 élèves quittent le système scolaire sans diplôme : près d’un jeune sur cinq. Lutter contre l’échec scolaire est une urgence pour notre société.

L’édition 2010 aura pour thème la souffance à l’école, élément central dans le processus de production de l’échec scolaire – et aussi comme l’un des indicateurs les plus inquiétants du « Baromètre du rapport à l’école des enfants des quartiers populaires ». Résoudre la question de la souffrance à l’École semble être une des clés de l’amélioration de notre système éducatif, notamment au collège. Le récent rapport parlementaire Grosperrin souligne ainsi que « le collège est, dans l’école, le lieu où l’on souffre le plus. Il produit de la souffrance, non seulement pour ses élèves les plus fragiles mais également pour leurs enseignants ». De son côté, l’OCDE classe la France 22e, sur 25, en termes de qualité de vie à l’école.

Pourtant, au quotidien, des enseignants, des parents, des chercheurs, des associations et des élèves avancent des solutions. Le but : valoriser ces actions et créer une dynamique d’ampleur, pour que la lutte contre l’échec scolaire devienne une priorité de nos politiques publiques.

Télécharger le « Programme de la journée 2010 »

Autre article ayant pour thème l’échec scolaire :

L’Institut Montaigne veut reconstruire l’école primaire

Les chefs d’établissement font un bilan critique de la réforme de la carte scolaire

L’AFPA investit les réseaux sociaux pour parler aux jeunes



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: