Création d’un label européen pour valoriser les organismes de formation en accord avec le marché de l’emploi.

Dans le monde des métiers de l’Internet européen, d’un coté les entreprises déclarent avoir des difficultés à trouver les compétences dont elles ont besoin sur le marché du travail. D’un autre côté de nombreux jeunes diplômés ou personnes sortant de formation professionnelle ont toutes les peines du monde à trouver un emploi.

L’Observatoire International des Métiers de l’Internet regroupe des organismes de formation, des entreprises, des associations professionnelles, et analyse depuis plus de 10 ans les métiers tels qu’ils sont exercés en Europe : quelles compétences techniques et non techniques. Une dizaine de profils de fonction ont été publiés accompagnés de recommandations pour les organismes de formation.

Il apparaît clairement que les compétences recherchées sont à la fois techniques (savoir concevoir ou exécuter telle ou telle tâche) sont essentielles, mais que la décision d’embauche se fait principalement sur ce que les anglophones appellent les « soft skills ». Etre capable de se mettre à la place du « client » et de concevoir en ce sens le site internet est une compétence décisive, peu travaillée par de nombreux organismes de formation. De nombreux autres points sont décisifs dans une recherche d’emploi : sens du travail en équipe, orthographe et grammaire, adaptation à la stratégie long terme de l’entreprise…

Les chefs d’entreprise en phase de recrutement évaluent de manière attentive ces compétences (même si cela est parfois intuitif).

Mettre en avant les formations qui répondent à la fois aux critères de développement des compétences techniques et aux compétences transversales est l’objectif de l’Observatoire. Pour permettre de reconnaître, pour les étudiants et pour les entreprises qui embauchent, les organismes de formation en accord avec les besoins du marché, un label d’excellence européen est maintenant disponible.

Cette démarche est initiée dans le cadre du programme européen Pro InterNet (PIN) réalisé dans le cadre du programme Leonardo da Vinci de la Communauté Européenne. Les demandes de labellisation sont étudiées par le groupe de travail comportant organismes de formation, entreprises, associations nationales professionnelles, clusters…

L’objectif de cette démarche est d’apporter plus de transparence, à la fois dans formations et dans les recrutements, et permettre d’améliorer le taux d’embauche des jeunes professionnels et des plus anciens.

Observatoire International des Métiers de l’Internet :  http://www.e-jobs-observatory.eu/



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: