Cette année, les entreprises embaucheront moins d’apprentis

Les PME ont l’intention de recruter moins d’apprentis en 2012 selon le quatrième baromètre annuel Apprentis d’Auteuil/Ipsos, rendu public, le 5 janvier. En cause : la crise, l’inadéquation des profils des candidats mais aussi l’opacité de son financement.

Alors que la réforme de la taxe d’apprentissage, qui porte le relèvement du quota d’alternants à 4% de l’effectif (contre 3% en 2011) vient de rentrer en vigueur, le baromètre annuel Apprentis d’Auteuil/Ipsos (1) révèle que 40% des chefs d’entreprises interrogés prévoient d’avoir moins recours à l’apprentissage cette année. Cette décrue touche plus particulièrement les formations techniques de niveau 5 (CAP).

La conjoncture économique explique cette baisse des intentions d’embauches, mais pas uniquement. En effet, 54% des employeurs pointent également  » l’inadéquation des profils des candidats  » qui recouvre  » l’insuffisante adaptation des apprentis au monde de l’entreprise  » (29%) mais aussi le manque de candidats (25%). Ils dénoncent également la lourdeur de la charge salariale (22%) et la complexité administrative (15%).

Par ailleurs, le manque de transparence sur l’utilisation de la taxe d’apprentissage (0,5% de la masse salariale) est vivement critiqué. 71% des dirigeants ne connaissent pas très bien le fonctionnement de cet impôt.

Difficile, dans ce contexte, d’espérer passer de 600 000 à 800 000 apprentis d’ici à 2015.

(1) Baromètre réalisé par téléphone entre le 28 novembre et le 7 décembre 2011 par l’Ipsos auprès de 301 dirigeants de PME de 1 à 499 salariés.



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: