Les nouveautés de la rentrée scolaire 2011

Suppressions de postes, réforme du baccalauréat, polémique sur l’identité sexuelle… la rentrée scolaire 2011-2012 est mouvementée. Imagine ton futur a recensé les grandes nouveautés de cette rentrée.

AU COLLÈGE ET LYCÉE

Cours le matin, sport l’après-midi

De manière générale, le nombre d’expérimentations augmentent. Cours le matin, sport l’après-midi sera l’emploi du temps de près de 15 000 jeunes qui testeront cette année, ce nouveau rythme scolaire. Cette année, 250 collèges et lycées se prêteront au test, contre 124 l’année dernière. Seuls les établissements volontaires qui disposent d’équipements adaptés peuvent prétendre à mettre en place cette expérimentation qui ne concerne qu’une à trois classes par collège ou lycée. Les établissements retenus se situent majoritairement dans les quartiers difficiles répartis dans l’ensemble des académies, en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer. L’expérimentation est lancée pour une durée de trois ans et fera l’objet d’une évaluation.

Le dispositif Eclair

Cette année, 150 nouveaux établissements font partie du réseau Eclair (Ecoles, Collèges et Lycées pour l’Ambition, l’Innovation et la Réussite). Ce programme prévoit la mise en place d’innovations en matière de pédagogie, de vie scolaire et de ressources humaines. Il a pour but de faciliter la réussite des élèves, de renforcer la stabilité des équipes et de favoriser l’égalité des chances. Concrètement, le recteur recrute tout le personnel éducatif, administratif, social et de santé sur proposition des chefs d’établissements. Les enseignants postulent à des postes à profil et disposent d’une lettre de mission. Ce réseau concerne aujourd’hui 297 collèges, 28 lycées et 2 100 écoles primaires.

AU COLLÈGE

La 3e prépa-pro

Cette rentrée 2010-2011, lance le début de l’expérimentation de la 3ème « prépa-pro » destinée aux élèves susceptibles d’aller ensuite en lycée professionnel. Les jeunes volontaires prépareront leur brevet des collèges au sein d’un lycée professionnel. Découverte des métiers et des formations, visites d’entreprises, stages… seront au programme des classes de 3ème « Prépa-pro ». Certains y voient une menace pour le collège unique. En principe, ces élèves pourront revenir vers un parcours classique si le lycée professionnel ne les tente finalement pas.

Évaluations en 5e

Les collèges volontaires pourront faire passer des évaluations à leurs élèves de 5e cette année. Ces tests de maths et de français ressemblent, sur la forme, à ce qui existe déjà en CE1 et au CM2. Ces tests ont pour but de repérer les collégiens en difficulté et de leur apporter du soutien… si les moyens nécessaires sont mis en place. L’année prochaine, ces évaluations pourront être généralisées. Ce qui pourrait déclencher les foudres des syndicats d’enseignants et associations de parents d’élèves.

AU LYCÉE

De la philo dès la seconde

Autre expérimentation pour cette rentrée 2011, la philosophie dès la seconde. Cette initiative ne concerne que 300 établissements sur les 4 277 lycées de l’hexagone. Pour les élèves de seconde et de première concernés, cette matière sera intégrée au cours d’éducation civique, juridique et sociale. « J’ai voulu aller plus loin dans l’enseignement de la philosophie, qui est une spécificité française. On a un grand élan philosophique dans notre pays avec le développement des cafés philo et le développement de conférences » expliquait Luc Chatel, le ministre de l’éducation nationale.

Un accompagnement personnalisé pour tous les élèves de première

Deux heures accompagnement personnalisé seront intégrées à l’emploi du temps hebdomadaire. Au programme : soutien scolaire, approfondissement des cours mais également aide à l’orientation. Les élèves devraient aussi pouvoir participer à des stages de remise à niveau ou bénéficier d’un tutorat qui doit à terme se retrouver pour tous les niveaux. On regrette que ces deux heures initialement dédiées à l’orientation des jeunes se transforment en cours de soutien.

L’épreuve anticipée d’histoire-géographie pour le bac S

L’épreuve d’histoire géographie de la section scientifique (S) devient une épreuve anticipée : les élèves de cette filière passeront cette épreuve en fin de première, en même temps que le baccalauréat de Français. Ainsi, les lycéens de première S auront 4 heures d’histoire géographie par semaine, au lieu de 2h30 en première et en terminale. Ainsi, les Scientifiques (S) n’auront plus de cours d’histoire-géographie en terminale. Une réforme qui a suscité de vives réactions chez les enseignants, parents et élèves qui estiment que l’histoire géographie apportait une culture générale essentielle.

Première L : de la littérature en langue étrangère

En série littéraire (L), des enseignements de littérature étrangère en langue étrangère sont introduits, en première cette année et en terminale l’année prochaine. Des cours d’une durée de deux heures hebdomadaires.

Des manuels scolaires de SVT maintenus

En cause : quelques paragraphes qui expliquent que l’identité sexuelle d’un individu n’est pas seulement biologique mais aussi déterminée par son environnement. Les manuels de Sciences de la vie de la terre en question sont ceux des élèves de 1ère et ils scandalisent 80 députés UMP. Mais si ces livres développent la théorie du genre, ils ne seront pas pour autant retirés des classes. « Je n’ai rien à redire sur les programmes. (…) Il y a une liberté éditoriale des éditeurs. Moi, je fais confiance à la liberté pédagogique des enseignants », explique le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel. Les ouvrages incriminés ne disparaîtront donc pas des salles de cours, ouf !

Des classes technologiques dans de prestigieux lycées parisiens

Afin de revaloriser les filières technologiques souvent décriées, Patrick Gérard, le recteur de l’Académie de Paris a demandé à quatre lycées parisiens d’excellence – Louis-le-Grand, Jeanson-de-Sailly, Chaptal et Paul-Valéry – d’ouvrir des classes, en première et terminale, de sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D). Une décision qui fait polémique dans les établissements préoccupés par leur réputation. Ils invoquent le manque d’homogénéité des profils… il y a encore des mentalités qui doivent évoluer.

De nouveaux enseignements de spécialités

Un enseignement de spécialité de droit et des grands enjeux du monde contemporain est créé en terminale Littéraire (L). En série scientifique (S), un enseignement de spécialité d’informatique et de sciences du numérique voit le jour. En série économique et sociale (ES), une spécialisation en sciences sociales et politiques ou en économie approfondie est introduite en terminale.

Filières technologiques : de nouveaux dispositifs

Les séries STG, ST2S, TMD et Hôtellerie bénéficient des nouveaux dispositifs clés de la réforme du lycée : un accompagnement personnalisé pour tous les élèves, une deuxième langue vivante dans le tronc commun et l’enseignement de l’ECJS.



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: