L’équipe APYTIM remporte la finale MOBI3

Mardi 31 mai a eu lieu la finale du programme Mobi3 à Paris. Les 6 équipes dont le projet avait été préalablement sélectionné pour représenter leur collège ont eu l’occasion de présenter leur travail devant un jury de professionnels, évènement qui marque l’aboutissement de plusieurs mois de travail. Imagine ton futur s’est rendu à la remise des prix pour rencontrer ces équipes pleines de ressources !

Le programme Mobi3

Soutenu par le Ministère de l’éducation nationale et les Apprentis d’Auteuil, le programme Mobi3 a mobilisé près de 80 élèves cette année. L’opération proposait à des collégiens d’Ile-de-France de concevoir intégralement un téléphone portable, de son design à sa commercialisation. Ce défi motivant était l’occasion de créer un premier contact avec le monde de l’entreprise, de découvrir de nombreux métiers et de s’investir dans un projet concret. Grâce à l’implication des entreprises partenaires (SFR, DLA Piper et Dassault Systèmes), les jeunes ont pu aller à la rencontre de professionnels et devenir acteurs de leur projet. Les visites en entreprise ont permis de découvrir des métiers et de bénéficier de conseils de professionnels dans de nombreux domaines comme le design, le droit, la vente, le marketing… Lors de l’épreuve finale, chaque équipe a exposé son concept avec une présentation orale devant le jury de professionnels. Du téléphone-collier simplifié pour les seniors au portable pour aveugles, l’originalité et la créativité étaient au rendez-vous.
L’équipe APYTIM remporte le grand prix du jury

Parmi ces petits innovateurs, c’est l’équipe APYTIM du collège Modigliani qui a remporté le grand prix du jury avec son projet Deafone. Les 6 membres de l’équipe, Clément, Pauline, Vincent, Cyriane, Wanissa et Lorine, ont imaginé un téléphone portable qui permettrait la communication entre tous malgré un handicap auditif. Ce téléphone rouge dont la forme ovale rappelle celle de l’oreille permettrait de dépasser le handicap. Une caméra traduirait un message produit en langage des signes. La surdité ne serait alors plus un obstacle pour un outil quotidien et qui n’est, selon l’équipe, pas assez adapté à cette cible. En plus du téléphone, ces collégiens ont également imaginé un bracelet qui permettrait de prévenir des appels grâce à des vibrations. Et parce qu’ils ont pensé à tout, le bracelet est aussi muni d’un capteur d’incendie qui déclenche le vibreur jusqu’au réveil de son propriétaire afin de prévenir tout danger !

Une partie de l’équipe APYTIM présentant leur projet

Avant de parvenir à ce résultat, nos jeunes inventeurs sont passés par de nombreuses étapes propres au processus d’innovation : trouver le concept, faire des recherches sur le handicap, définir les fonctionnalités, faire un croquis, réaliser le projet en 3D, créer un prototype, déposer le brevet, réaliser les affiches… Ce travail de longue haleine a nécessité de nombreuses heures de travail en équipe, une grande mobilisation et de l’organisation. Les autres élèves du collège dont le projet n’avait pas été retenu lors de la première sélection ont même souhaité soutenir leurs camarades en apportant leur contribution à ce projet. Le Deafone, bien plus qu’un concept novateur, est donc le fruit d’un longue coopération et d’un bon esprit d’équipe. Si le portable qu’ils ont imaginé ne restera qu’un prototype, l’aventure aura été enrichissante et n’a pas fini de porter ses fruits !

A lire également :

Airbus annonce les finalistes du concours Fly Your Ideas 2011

Les élèves de 3e se mobilisent pour la mixité dans les métiers du bâtiment

Le 4 avril : finale du concours “Les Plastiques en Débat”



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: