Polémique autour des nouveaux manuels scolaires

Extrait de france-info.com

Ils ont été tous renouvelés cette année en raison de la réforme des lycées. Les nouveaux manuels scolaires de seconde seront-ils imprimés à temps pour la rentrée, dans quelques jours ? Les parents d’élèves s’inquiètent de possibles ruptures de stock, mais aussi du surcoût de ce renouvellement total.

Histoire, français, mathématiques, physique-chimie, anglais… Tous les programmes de la classe de seconde ont été mis à jour dans le cadre de la réforme des lycées. Conséquence : les manuels scolaires existants ne sont plus adaptés. Les éditeurs ont donc dû faire tourner leurs rotatives pour en fabriquer des neufs, dans toutes les matières, pour les quelque 480.000 élèves concernés.

Problème : les nouveaux programmes n’ont été connus que tardivement, et les besoins ne sont connus avec précision. « On a les stocks pour aborder la rentrée mais pas la visibilité suffisante pour savoir combien d’ouvrages exactement il fallait tirer » reconnaît Pascale Gélébart, porte-parole de l’association Savoir livre, qui regroupe tous les éditeurs scolaires.

Plus de la moitié des élèves devraient pouvoir disposer de leurs livres à la rentrée et « on espère bien que tous élèves seront équipés d’ici la fin octobre », précise pour sa part Sylvie Marcé, vice-présidente du syndicat national de l’édition des manuels scolaires de seconde. Des versions numériques sont proposées, « à titre gratuit évidemment », jusqu’à ce que tous les lycéens aient leurs livres.

250 euros par élève de seconde

Mais le coût inquiète aussi et surtout les parents d’élèves : l’ensemble des nouveaux manuels coûte 250 euros par lycéen. Qui va supporter ce surcoût ? Les régions qui interviennent financièrement pour garantir la gratuité ou la quasi-gratuité des manuels seront-elles toutes en mesure de payer la totalité des nouveaux manuels ?

La FCPE et Peep, les deux principales associations de parents d’élèves, avaient demandé à l’Etat d’étaler sur plusieurs années la commande des nouveaux manuels. Même demande de la part des régions. Sans succès. Le renouvellement se fera bien en une seule fois.

Aujourd’hui, la Confédération syndicale des familles demande donc à l’Etat de verser une dotation aux régions « afin qu’ils puissent prêter tous les manuels scolaires à tous les lycéens de seconde ».

Une demande qui a peu de chances d’être satisfaite : en juin dernier, le ministre de l’Education avait répondu que les régions n’étaient « aucunement tenues par la loi de financer les manuels scolaires ». Luc Chatel avait renvoyé les parents d’élèves vers les aides de l’Etat : « allocation de rentrée scolaire et bourses du second degré ».

Autres articles ayant pour thème la réforme du lycée :

Luc Chatel répond aux critiques sur la réforme des lycées

Chatel étudie une nouvelle méthode pour réduire les effectifs

Chantier sur les rythmes scolaires : c’est parti !



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: