Région Nord-Pas de Calais : vers une fusion des six universités publiques ?

Article de M. VDK pour LA VOIX DU NORD

C’est le projet que porte Sandrine Rousseau, la nouvelle vice-présidente verte du conseil régional pour l’enseignement supérieur et la recherche… afin d’éviter des universités à deux vitesses. …

– Pourquoi l’idée d’une fusion, un temps évoquée pour les trois universités lilloises, fait-elle son retour à l’échelon régional ?

« Parce que, depuis, le plan Campus est passé par là. Il ne concernait que les universités lilloises et créait un risque de métropolisation excessive. Il ne faut pas d’un côté trois universités de très bon niveau autour de Lille et trois autres de proximité. Je ne peux pas entendre qu’un étudiant du Littoral, de l’Artois ou du Valenciennois n’ait pas la même qualité de diplôme qu’un Lillois. La dynamique d’excellence doit profiter à tous, avec des piliers sur chaque site. C’est un problème d’équité du territoire. Je n’ai pas peur de dire que la fusion des six universités publiques est la seule qui puisse la garantir. Tout en étant respectueuse de la gouvernance : pourquoi ne pas créer des collèges par grand pôle de discipline… »

– N’est-ce pas un moyen de marginaliser encore les autres établissements d’enseignement supérieur ?

« Pour des questions de statuts, il est bien sûr inenvisageable de fusionner avec la Catho ou les écoles… Mais cela n’empêche pas la coopération. Ce sont des forces, il faut réfléchir à leur place. Tout le monde sera gagnant. »

– Quel est l’enjeu d’avenir autour de ce projet ?

Lire la suite de l’article

Lire les autres articles du blog ayant pour thème « l’université » :

Election du nouveau bureau du réseau Student Network (ESN)

Les demandes de bourse en nette hausse

1 000 élèves attendus à la 5ème édition des « Entretiens de l’Excellence »



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: