Ces entreprises qui font rêver les jeunes diplômés

Article extrait de www.lexpress.fr – LVMH et EADS arrivent en tête du palmarès des entreprises dans lesquelles souhaitent travailler les étudiants des grandes écoles. Explications.

LVMH et EADS. Des acronymes qui font rêver les étudiants des grandes écoles de commerce et d’ingénieur. D’après le palmarès 2010 établi par l’institut Universum, ces deux entreprises incarnent le mieux les attentes professionnelles des jeunes diplômés: « Avant la crise, les étudiants voulaient d’abord diriger une équipe, être challengé intellectuellement et avoir d’importantes responsabilités. Mais cette année, nous avons remarqué que les candidats recherchaient en premier lieu une solidité financière », explique Julie Giraud-Avril, responsable marketing France chez Universum.

LE PALMARÈS 2010

Des jeunes diplômés en école de commerce :
LVMH
L’Oréal
Google
Canal+
Air France

Des jeunes diplômés en école d’ingénieurs :
EADS
Veolia Environment
Google
Thales
EDF

Les étudiants des écoles de commerce ont élu, pour la cinquième année consécutive, le groupe de luxe LVMH. « Cette entreprise incarne le luxe à la française. Les marques du groupe font rêver et c’est un secteur qui n’a pas connu la crise économique », assure Julie Giraud-Avril. Viennent ensuite L’Oréal, qui conserve sa seconde place, et Google. Les nouvelles techniques de management prônées par l’entreprise américaine – plus transversale et participative – attirent les jeunes générations. Dans les écoles d’ingénieur, c’est EADS, déjà primé l’année dernière, qui remporte le classement. L’entreprise d’aéronautique est talonnée par Veolia et Google qui gagne également cinq places.

Lire la suite de l’article sur www.lexpress.fr

A lire aussi sur « les jeunes diplômés » :

Guide pratique de l’insertion des jeunes en difficultés dans l’entreprise

L’agenda de l’emploi de l’association AFIJ

Axa prévoit 2 300 recrutements en 2010



1 Commentaire »

  1. Henry a dit

    Le 4 mars 2014 @ 18 h 02 min

    Beau palmarès, ce sont toutes de grandes entreprises auxquelles l’accés est bien gardé, il va falloir que ces jeunes d’écoles d’ingé ou de commerce décrochent leur diplome avec brillo s’ils veulent accéder à la sécurité financière.

Commentaire RSS · URI du rétrolien

Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: