Les solutions de Luc Chatel contre l’absentéisme des profs

Article issu de TF1 News

Face à la grogne des parents d’élèves, le ministre de l’Education Nationale va présenter mardi un plan qui propose notamment que de jeunes retraités ou des étudiants puissent assurer le remplacement des profs absents.

Des jeunes retraités et des étudiants pourraient être sollicités pour remplacer les enseignants absents, annonce le ministre de l’Education nationale Luc Chatel dans un entretien publié mardi par Le Parisien-Aujourd’hui en France. « Pour mieux pallier les absences de courte durée, chaque rectorat devra constituer un vivier supplémentaire de contractuels associés » qui viendra s’ajouter à celui des professeurs non titulaires, explique-t-il.

Il dit penser à « des personnes qui auront déjà été vues par les inspecteurs et dont on sait qu’on pourra les appeler au pied levé, pour un ou trois jours, de jeunes retraités de l’Education nationale, des étudiants qualifiés ou adultes diplômés ». Il précise que ces personnes auront dû bénéficier de stages d’observation avec des professeurs expérimentés.

Cette mesure fait partie d’un plan plus général que le ministre va présenter ce mardi aux recteurs. Chaque chef d’établissement devra désigner un « pilote » chargé du problème des remplacements. Luc Châtel estime que 50.000 des 857.000 professeurs sont des remplaçants titulaires et que 10% d’entre eux dans le primaire et 20% dans le secondaire ne sont pas assez utilisés. Il propose donc de pouvoir affecter ces remplaçants dans d’autres académies que celle à laquelle ils sont en théorie rattachés.

Grande manifestation le 12 mars

Cette annonce fait suite à plusieurs démarches d’associations de parents d’élèves qui dénoncent la fréquence des absences non remplacées et envisagent en banlieue parisienne notamment de saisir les tribunaux. « Outre les réels problèmes posés aux familles pour la prise en charge et l’accueil de leurs enfants, il est déplorable que les élèves ne reçoivent pas les enseignements auxquels ils ont droit et qu’ils soient ainsi pénalisés », déplore ainsi la Peep. Aussi, la fédération demande-t-elle « fermement que l’Education nationale puisse remplir ses obligations en matière de service public, en assurant le remplacement de tous les cours ». Elle demande aussi « la suppression du délai de carence de 14 jours consécutifs d’absence imprévue, en deçà duquel le remplacement d’un enseignant n’est pas assuré » dans le second degré (collèges, lycées).
Lire la suite sur : http://lci.tf1.fr/france/societe/2010-03/les-solutions-de-luc-chatel-contre-l-absenteisme-des-profs-5763347.html

Autres articles évoquant Luc Chatel :

Luc Chatel confie à Éric Debarbieux la présidence d’un conseil scientifique de la sécurité à l’École

Nouvelles terminales : la réforme remise en question

Profs absents : Chatel propose trois solutions pour les remplacer



1 Commentaire »

  1. Lahore a dit

    Le 9 mars 2010 @ 14 h 39 min

    L’une des solutions à l’absentéisme des enseignants pourrait être, à titre palliatif, le développement de l’enseignement à distance, avec pilotage local par des moniteurs – à mon avis sur la base d’un volontariat des élèves. Pourquoi ne pas créer, dans chaque département, un centre de diffusion de cours vidéo interactifs ? soit en direct, soit avec des cours et exercices enregistrés? Cela pourrait même devenir un service public d’enseignement ouvert à tous, avec des sujets très variés, même du recyclage professionnel, éventuellement modérément payant pour ceux qui sont sortis du système scolaire. Les progrès techniques permettent de faire des productions très intéressantes et efficaces, et ça marche bien avec les jeunes, et même avec les séniors. Laissez-moi rêver un peu …

Commentaire RSS · URI du rétrolien

Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: