Le slam, nouvelle approche de la langue française à l’école

Soutenue par Grand Corps Malade, la Ligue Slam de France veut donner la parole à tous !
Elémentaires, collèges, lycées : les enseignants sont de plus en plus nombreux à faire appel au slam de poésie pour travailler autour de la langue française. Cette nouvelle approche de la langue, dynamique et créative, orale, a plusieurs vertus : acquérir une aisance à prendre la parole en public, se livrer à un vrai exercice d’écriture, laisser émerger sa curiosité dans l’écoute des autres et sa propre créativité en participant, mais aussi accepter la note comme une incitation au progrès. Et les collectifs de slam qui se prêtent au jeu en animant des ateliers à l’école n’ont cesse de faire l’éloge des jeunes poètes. Une Ligue Slam de France vient ainsi de voir le jour, afin de proposer une véritable plate-forme d’information et de recensement pour tous les intéressés.

Donner la parole à tous
Spectacle de poésie ouvert à tous, le slam est né à Chicago dans les années 80 sous l’impulsion de Mark Smith, ouvrier en bâtiment et poète, dans une volonté de désacraliser la poésie. Sans musique ni costume ou décor, le slameur prend la parole pour dire un texte de son crû, avec à la clef une note subjective, donnée par un jury choisi au hasard dans le public. Arrivé en France vers la fin des années 90, le slam de poésie a égrené dans tout l’hexagone en faisant émerger, ça et là, de nombreux collectifs. Leurs objectifs ? Donner la parole à tous de 7 à 77 ans. Leurs moyens ? Souvent rudimentaires : un micro (parfois pas), un lieu (souvent un bar), un temps de parole minuté, des tournois, des scènes ouvertes, et des ateliers pour aider à la créativité.

Des ateliers à l’école et des rencontres slam entre établissements
Les collectifs passent la majeure partie de leur temps à l’école, à animer des ateliers en milieu scolaire et périscolaire. A Tours, Slam 37 est évidemment présent dans les écoles : des CM2 de la ville au Lycée pro de Loches. A Reims, Slam Tribu travaille à une grande rencontre inter-collèges pour le printemps prochain… L’objectif de ces activités ? Donner à chaque enfant (ou adolescent) la possibilité de prendre le micro et de s’exprimer librement autour d’un thème, à partir de démonstrations, de lectures choisies et d’un temps d’écriture personnel. Une autre approche de la langue française donc, plus inventive, qui désinhibe souvent les jeunes et leur donne parfois envie de persévérer… dans la poésie !

La Ligue Slam de France
Créée par six activistes du slam à Reims, Poitiers et Tours, et soutenue par une dizaine de collectifs en France, la Ligue Slam de France a pour principal objectif de coordonner l’ensemble du mouvement slam en France au service du public, mais aussi de contribuer à l’organisation de rencontres interurbaines et plus généralement d’œuvrer à la diffusion du slam. Elle vient de mettre en place une adresse Internet pour présenter le slam de poésie et recenser les acteurs locaux à destination notamment des professionnels de l’éducation et de l’animation : www.ligueslamdefrance.com. Enfin, elle est soutenue depuis sa création par Grand Corps Malade.



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: