La Branche des services de l’automobile, du véhicule industriel et du 2 roues s’engage dans la réforme du Bac Pro 3 ans

La Branche des services de l’automobile, du véhicule industriel et du 2 roues s’engage dans la réforme du Bac Pro 3 ans par l’apprentissage dès la rentrée 2009.

L’ANFA (Association Nationale pour la Formation Automobile) a mis en place, en prenant appui sur les différents accords paritaires, une politique de développement qualitatif de l’apprentissage qui concerne près de 30 000 jeunes dans le secteur automobile.
L’apprentissage est en effet la voie royale pour l’insertion professionnelle des jeunes de ce secteur et l’ANFA s’est donné pour priorité la mise en œuvre de la réforme du Bac Professionnel Automobile en 3 ans, dès septembre 2009.

La Branche des services de l’automobile souhaite la généralisation du Bac Professionnel en 3 ans, dès la rentrée 2009, dans l’ensemble des Centres de Formation d’Apprentis (CFA) préparant aux métiers de l’automobile.

Dans le but de revaloriser la filière professionnelle, de la rendre encore plus attractive pour les jeunes et de continuer à augmenter les niveaux de qualification, la Branche des services de l’automobile veut proposer aux apprentis une formation qui intègre la réforme du Bac Professionnel et leur assure une égalité de traitement avec le statut scolaire.
Pour la mise en place de ce nouveau Bac Pro 3 ans, qui concerne près de 6000 jeunes, la Branche a fait le choix du CAP comme certification intermédiaire (le BEP est donc supprimé pour les apprentis de la filière automobile).

Plus d’infos sur le site dédié aux métiers de l’auto, du véhicule industriel et du deux roues



1 Commentaire »

  1. Le blog de l’orientation » Partenariat entre l’ANFA et le CNML en faveur de l’emploi des jeunes a dit

    Le 30 avril 2009 @ 11 h 08 min

    […] La branche des services de l’automobile, du véhicule industriel et du deux-roues s’enga… 3 votes […]

Commentaire RSS · URI du rétrolien

Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: