Réforme du lycée : l’APEL souhaite un lien étroit entre l’école et la famille

L’Apel (Association de parents d’élèves de l’enseignement libre) accueille favorablement plusieurs points de la réforme présentée par Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale :
– le découpage en semestres,
– l’allègement des horaires,
– la mise en place de modules permettant une diversification des parcours si, à terme, cela entraîne un abandon des filières,
– le projet d’accompagnement personnalisé,
– l’apprentissage obligatoire d’une deuxième langue étrangère au lycée.

L’Apel, dont c’est une préoccupation majeure, apprécie la volonté d’améliorer l’orientation et redit son attachement à la notion de « lycéen acteur de son orientation ». Cependant, elle s’interroge sur la mise en place des moyens concrets (notamment l’impact sur la formation des enseignants) indispensables à une réelle avancée dans ce domaine et demande que les parents soient véritablement associés au processus d’orientation.

Concernant les futurs parcours différenciés, l’Apel souligne l’importance d’une information claire et accessible à tous les élèves et leurs familles pour permettre un véritable choix éclairé. Elle réaffirme la nécessité de l’existence de passerelles, éléments indispensables à une réelle diversification des parcours.

Par ailleurs, elle souhaite que l’on prépare mieux les lycéens à la poursuite d’études en tenant compte des pré-requis de l’enseignement supérieur. Ceci passe par le développement de l’apprentissage à l’autonomie des élèves (d’où son regret de la part congrue laissée au travail en groupe) et obligera à prendre en compte une part de contrôle continu en vue de l’obtention du baccalauréat.

Enfin, l’Apel demande instamment à être associée plus fortement à la réflexion sur la réforme des classes de 1ère et de terminale.



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: