Les attentes et besoins des entreprises en matière de gestion de compétences (octobre 2008)

Afin de répondre au mieux aux nouveaux enjeux de l’économie et de la société, les Chambres de Commerce et d’Industrie ont entrepris, ces dernières années, un grand mouvement de modernisation. Elles ont mis en place des Etats Généraux pour engager une réflexion territoriale et multisectorielle à travers toute la France pour mieux connaître les besoins et attentes des entreprises.

Dans ce contexte, l’ACFCI (Assemblée des chambres françaises de commerce et d’industrie), en partenariat avec l’agence Image et stratégie, a souhaité interroger les chefs d’entreprises pour connaître leurs attentes et besoins en terme de gestion de compétences.

La gestion de compétences :

– Une vraie priorité dans le développement des entreprises
La gestion des compétences est perçue comme la priorité principale pour une majorité d’entreprises.
Viennent ensuite l’innovation et les évolutions informatiques / systèmes d’information.

– L’existence d’une politique de gestion de compétences
Seule la moitié des entreprises a mis en place une politique de gestion de compétences.
Ces entreprises s’appuient d’abord sur leurs fédérations professionnelles pour mettre en place cette politique.
15% des PME qui développent une politique de gestion de compétences privilégient pour la mettre en place les Chambres de Commerce et d’Industrie.

– Les atouts des entreprises pour le recrutement des jeunes
Pour recruter des jeunes, les entreprises mettent en avant leur image (28%), suivie des conditions de travail et des perspectives d’évolution au sein de l’entreprise (2 entreprises sur 10).
Au global les entreprises misent davantage sur des critères de « qualité de vie au travail » que sur des critères «matériels » comme le niveau de rémunération proposée.

– Actions envisagées pour la professionnalisation des jeunes
Les entreprises privilégient majoritairement la formation sur le terrain (accueil de stagiaires et formation d’apprentis) pour sensibiliser les jeunes au monde du travail.

– Les formations professionnelles initiales les mieux adaptées
Les entreprises recherchent avant tout des profils très opérationnels (CFA ou lycées professionnels).
A noter que les profils d’écoles de commerces et de gestion (25%) et les profils d’écoles d’ingénieurs (23%) sont également prisés par les entreprises.

– Les réseaux privilégiés en formation professionnelle continue
Les organisations professionnelles et les Chambres de Commerce et d’Industrie sont les mieux adaptées pour assurer la formation continue : les entreprises traduisent le besoin de formations en prise directe avec leur secteur et leur métier.

Principales conclusions de cette étude :

La gestion des compétences ressort comme un élément déterminant du développement des entreprises pour leur dirigeant. Pour autant, seule une petite moitié des entreprises l’ont intégrée (ce sont davantage les grandes entreprises que les petites).

Les fédérations professionnelles sont le conseil « naturel » des entreprises souhaitant se doter d’une politique de gestion de compétences. Pour les formations initiales, les chefs d’entreprises recherchent avant tout celles les pourvoyant en profils très opérationnels (CFA ou lycées professionnels pour les jeunes). Pour les formations continues elles privilégient celles en prise directe avec leur secteur et leur métier (organismes et écoles des branches professionnelles et des CCI).

L’image de l’entreprise (la marque, l’ambiance de l’entreprise et plus largement la qualité de vie au travail) est l’argument majeur d’environ 6 entreprises sur 10 pour attirer des jeunes. Les entreprises menant une politique de gestion de compétences s’appuient également, en plus de l’image de leur entreprise, sur « les perspectives d’évolution professionnelles » pour recruter.

Méthodologie :

Pour la réalisation de cette étude ont été interrogé un échantillon national représentatif de 500 chefs d’entreprises de PME de 20 à 500 salariés.
La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas (secteurs d’activité, taille de l’entreprise et région).
Interrogation par téléphone sur le lieu de travail du 12 au 23 septembre 2008.

Plus d’infos sur le site de l’ACFCI : www.acfci.cci.fr



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: