Orientation, comment trouver sa voie en terminale ?

Les élèves de terminale doivent faire plusieurs vœux d’orientation, classés par ordre de préférence, entre janvier et avril 2009 sur www.admission-postbac.fr. En terminale, il est surtout question de construire une stratégie d’orientation pertinente pour avoir des plans B en cas d’échec.

En effet, les projets d’orientation évoluent, ils ne sont pas les mêmes à 18 ans et à 20-25 ans. Il n’est d’ailleurs pas rare de rencontrer des étudiants qui changent radicalement d’idées à 20 ans. C’est pour cette raison que le travail exploratoire est nécessaire et pas peine perdue. Lors d’entretiens avec des élèves, j’ai remarqué que lorsque les parents disent à leurs enfants « fais ce que tu veux », cela peut s’avérer extrêmement déstructurant pour ces adolescents. L’ado a besoin de savoir quelle image il renvoie pour avoir des informations sur lui, dans des environnements différents : entre amis, en famille, lors d’activités…

Trouver sa voie implique différents paramètres : connaissance des métiers, débouchés, salaires, aptitudes scolaires, expériences de vie, centres d’intérêt, valeurs personnelles et bien sûr connaissance des formations…

Le but de la démarche d’orientation est de baliser le parcours, d’essayer de construire une feuille de route cohérente avec un projet professionnel, d’envisager les différentes étapes dans les études supérieures et d’anticiper les échecs…Comme lorsqu’on monte une montagne, on a besoin de repères pour se rendre compte des étapes à franchir et celles que l’on doit encore surmonter. L’ado comme l’adulte a besoin d’être rassuré et cette démarche permet, dans bien souvent des cas, de motiver les élèves dans la construction d’un projet. Il s’agit de construire différents scénarios.

Par exemple, votre enfant est bon élève et il envisage de s’orienter vers une classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) pour envisager ensuite une école d’ingénieurs, une école de commerce, un IEP (institut d’études politiques), une ENS (école normale supérieure) ou une licence… En lui expliquant qu’il bénéficiera d’une équivalence en licence 1 ou en licence 2, en cas de difficultés après une première année ou au bout des 2 années de classe préparatoire, cela permettra de le rassurer et d’envisager une stratégie de secours.

Certains élèves ont peur d’échouer en 1ère année de licence, car l’autonomie que nécessite les études à l’université risque de les déstabiliser. Il peut s’agir d’élèves qui ont besoin d’être cadrés et qui ont besoin de donner du sens à leurs apprentissages, en faisant des stages en entreprise. Ses jeunes souhaitent ensuite poursuivre leurs études le plus loin possible. Ils peuvent envisager après le bac, un DUT (diplôme universitaire technologique) dans différents domaines : informatique, statistiques et traitement et informatique des données, techniques de commercialisation, mesures physiques… Après avoir obtenu un DUT, ils pourront poursuivre en école d’ingénieurs, de commerce, à l’université… En cas d’échec à l’université ou dans des formations supérieures, ils pourront se baser sur leurs DUT pour s’insérer professionnellement. Cela est également possible après une formation en école d’infirmières, dans le domaine social ou après un BTS (brevet technicien supérieur)…

Idem pour ceux qui s’orientent vers des licences universitaires (bac +3) pour envisager ensuite un master (bac +5). En cas de difficultés ou s’ils souhaitent se réorienter, il est possible dans certaines universités de préparer un DUT en 1 an après avoir validé 2 ans de licence, ou d’envisager une licence professionnelle (bac + 3).

Les passerelles sont nombreuses dans l’enseignement supérieur et permettent d’envisager plusieurs solutions d’orientation, quelque soit le profil de votre enfant. Pour rassurer votre enfant, pensez ensemble à toutes les solutions envisageables. Il sera ainsi maître de son orientation.

Plus d’infos : www.imaginetonfutur.com

Par Pierre Leistel, conseiller d’orientation psychologue

NB : Vous avez des questions quant à l’orientation de vos enfants ? Faites-en nous part via les commentaires sur le blog de l’orientation. Vos questions pourront faire l’objet d’un article.



3 Commentaires »

  1. Rogue a dit

    Le 22 octobre 2008 @ 14 h 23 min

    En cas de demande de filière sélection, j’invite – en tant que professeurs principal – avec insistance les élèves de terminale à s’inscrire en dernier voeu à l’université, afin de ne pas se retrouver une année totalement déscolarisés. Ce n’est pas du temps de perdu, et dans la mesure où les passerelles sont nombreuses, cela lui laisse le temps tout en se cultivant de revoir son orientation.
    Voir : http://www.education.gouv.fr/pid40/orientation.html

    Prendre connaissance de l’enquete sur les métiers porteur d’emploi de l’AJE

  2. Natasha a dit

    Le 22 octobre 2008 @ 14 h 43 min

    Plus d’information sur l’enquête « les métiers porteurs d’emploi » sur le lien suivant : http://blogdelorientation.com/2008/10/metiers-porteurs-demploi-enquete-aje-2008/

  3. Dahvia a dit

    Le 1 décembre 2009 @ 12 h 58 min

    Bonjour,

    Le Salon APB – Admission Postbac qui se tient les 8 et 9 janvier 2010, a pour objectif d’informer les lycéens pour qu’ils effectuent les bons choix d’études, notamment en les aidant à mieux comprendre et à mieux utiliser la procédure officielle de préinscription Admission Postbac.

    Les 250 000 lycéens de terminale et de première d’Île-de-France et leurs familles pourront donc découvrir l’offre de formation dans l’enseignement supérieur en Île-de-France dans les espaces et villages du Salon. Les équipes éducatives de l’Onisep seront mobilisées pendant 2 jours pour aider les jeunes à construire leurs parcours de formation et d’insertion professionnelle.

    • Plus d’une centaine d’exposants réunis en villages : Les Universités, les IUT, les Ecoles et Prépas, les BTS et formations courtes, le village Vie étudiante, le village des Métiers.

    • Un espace Conseil APB présente la procédure officielle sur des tableaux blancs interactifs. 30 conseillers d’orientation-psychologues accueillent les jeunes en entretien individuel, pour les aider à formuler leurs choix et définir un parcours d’études.

    • Un espace Onisep permet d’accéder à tous les services mis à la disposition des élèves et de leurs familles : la géolocalisation des formations, les sites ressources, la librairie, les fiches licence, …

    • Plus de 20 conférences et ateliers thématiques pour éclairer les choix.

    Cet événement est organisé par l’Onisep et Verbatim Communication, avec le soutien des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ainsi que des rectorats de Paris, Créteil et Versailles et de la Région Île-de-France.
    http://www.admission-postbacIDF.fr

    Infos pratiques :
    Salon Admission Postbac
    8 et 9 janvier 2009 – 9h-18h
    Grande Halle de la Villette
    Métro 5 – Porte de Pantin

Commentaire RSS · URI du rétrolien

Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: