Les chambres de métiers et de l’artisanat pour une reforme de l’orientation des jeunes

Les entreprises artisanales forment 200 000 jeunes chaque année et 80% d’entre eux sont embauchés à l’issue de leur formation, la quasi-totalité par l’entreprise formatrice.

De fait, les pouvoirs publics ont fixé à 800 000 le nombre de jeunes en alternance en France, à l’ horizon 2015. Ce nombre comprend 600 000 apprentis. Or, d’après les chambres de métiers et de l’artisanat, le défaut d’orientation vers les métiers est un des points de faiblesse actuels du système éducatif français pour atteindre cet objectif. C’est pourquoi les chambres de métiers et de l’artisanat appellent de leurs vœux une reforme en profondeur de l’orientation des jeunes afin que ceux-ci bénéficient, le plus tôt possible, d’une connaissance étendue des 500 métiers de l’artisanat et des compétences qui sont nécessaire à leurs exercices, des filières qui emploient et des dispositifs de qualification.

Parmi les 28 mesures annoncées, le 12 mars dernier, lors des Assises de l’artisanat, l’intégration des Chambres de Métiers et d’Artisanat (CMA) au service public de l’orientation et labellisées à ce titre ; les procédures de labellisation sont actuellement engagées dans les régions sous la responsabilité des préfets.

D’après les chambres de métiers et de l’artisanat, les jeunes sont coupés de l’information sur les métiers de l’artisanat. Ces derniers sont rarement présentés dans les carrefours des métiers organisés dans les lycées et collèges. Comment continuer ainsi alors que, d’une part, le chômage des jeunes s’est accru et que, d’autre part le manque de main d’œuvre est une réalité dans certains secteurs de l’artisanat ? Informer sur les métiers de l’artisanat, c’est les rendre plus attractifs ; c’est aussi participer à la relance de l’emploi.

L’apprentissage est pour l’immense majorité des artisans (95 %) le meilleur moyen d’apprendre un métier et permet de trouver un emploi selon 84 %. Or, pour plus de quatre artisans sur cinq (83 %), le système scolaire ne valorise pas suffisamment les métiers de l’artisanat*.

*Etude « Prix Stars & Métiers 2011 », des Banques Populaires et de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat réalisée par OpinionWay du 23 au 30 novembre 2011).

 

Artisanat : quelques chiffres :

– 420 000 apprentis en France ;

– 200 000 jeunes apprentis formés par des entreprises artisanales ;

– 105 000 jeunes formés dans les CFA des chambres de métiers et de l’artisanat ;

– près de 600 spécialités de formations donnent accès à 510 activités artisanales ;

– 80 % des apprentis trouvent un emploi dans leur métier ;

– 1 chef d’entreprise artisanale sur 2 est issu de l’apprentissage.

 A lire aussi :

- L’Artisanat et l’apprentissage
- Artisanat : les secteurs qui recrutent
- Tout savoir sur l’Artisanat ! Un professeur interviewe le président de l’APCMA



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: