25% des entreprises en France ne sont pas en relation avec les universités

IMS‐Entreprendre pour la Cité vient de dresser un état des lieux des actions menées conjointement par les entreprises et les universités pour l’emploi des étudiants. Il en ressort qu’un quart des entreprises ne se sont pas encore rapprochées des universités, alors que celles‐ci rassemblent 60% des étudiants de l’enseignement supérieur. Pour les trois‐quarts des entreprises restantes, les réalités sont contrastées. Si une majorité d’entreprises travaille avec les universités sur l’insertion professionnelle des étudiants, très peu suivent la part des étudiants de l’université dans leurs recrutements.

Globalement, l’étude montre que les entreprises en sont aujourd’hui à une première étape dans ces partenariats.

8 points clés ressortent de cette étude :

‐ 3/4 des entreprises mènent des actions avec l’université.

Ces démarches concernent le mécénat, la recherche & le développement et l’insertion professionnelle. 82% des partenariats sont déployés pour l’insertion professionnelle des jeunes.

26% des entreprises déclarent ne pas s’être rapprochées des universités, à hauteur de 53% par habitude de travail avec les autres établissements et à 26% par manque d’information sur les filières.

‐ Les actions conduites ensemble sont relativement classiques mais jugées pertinentes.

100% des entreprises diffusent des offres de stages, d’alternances ou d’emploi aux universités, présentent leurs métiers aux étudiants ; 96,2% des entreprises répondantes participent aux forums de recrutement organisés à l’Université. Seules 3% des entreprises interrogées citent des actions plus innovantes, comme l’accueil d’étudiants ou de professeurs d’universités au sein de leurs entreprises ou encore la co‐création de formations.

‐ L’offre de formation en alternance proposée par les universités est perçue comme insuffisante et inadaptée.

41,5% des entreprises estiment que l’offre de formation en alternance proposée  a l’université est insuffisante. Seules 5% des entreprises estiment que ces formations correspondent à leur métier.

‐ 93% des entreprises en relation avec les universités déclarent recruter des profils universitaires, mais seuls 22% d’entre elles sont en mesure de quantifier cette part.

La majorité des entreprises en mesure de répondre à cette question déclare recruter moins d’un quart de leurs jeunes diplômés dans les universités (emploi, stage et alternance). Elles sont à peine 12% à recruter plus de la moitié de leurs stagiaires dans les universités.

‐ Les écarts de salaires entre écoles et universités persistent à l’embauche.

Plus d’un quart des entreprises (26%) appliquent des grilles de salaires différentes pour les jeunes diplômés des universités et ceux des grandes écoles.

‐ Les entreprises, comme les universités, estiment qu’il est complexe de trouver le bon point d’entrée pour nouer des partenariats.

100% des entreprises ont des difficultés a identifier le bon point d’entrée dans les universités. De la même manière, 71% des universités éprouvent également des difficultés à trouver le bon interlocuteur dans l’entreprise.

‐ Les enseignants se mobilisent peu pour les actions menées par les entreprises et les universités.

Les actions proposées par les entreprises dans les universités souffrent souvent d’un manque de participation des étudiants. 85% des universités jugent qu’il est difficile de convaincre les enseignants et les étudiants de l’intérêt des actions menées en partenariat avec les entreprises.

‐ Les entreprises se mobilisent prioritairement pour des enjeux de ressources humaines.

Les entreprises mettent en place des relations avec les universités pour faire connaître leurs métiers (74% des entreprises), introduire davantage de diversité dans leur recrutement (71%) et répondre à de forts besoins en recrutement. Seules 33% considèrent ces partenariats comme un moyen de répondre à leurs contraintes légales (handicap, alternance).

111 entreprises engagées à différents niveaux dans des démarches en faveur de la diversité ont participé à cette étude. 48% des entreprises répondantes ont entre 1000 et 10000 salariés, 25% plus de 10 000.

37 universités ont également répondu à cette enquête, sur les 82 auxquels le questionnaire a été envoyé fin 2011.

A propos d’IMS‐Entreprendre pour la Cité

Créée en 1986, IMS‐Entreprendre pour la Cité est une association qui regroupe 230 entreprises engagées dans des démarches de Responsabilité Sociétale (RSE). Centre d’échanges, d’innovation et d’expertise, notre mission est d’accompagner l’engagement sociétal des entreprises, notamment dans les domaines de l’accès à l’emploi et la diversité, de l’égalité des chances dans l’éducation, des partenariats solidaires et du développement de business inclusifs.



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: