Seuls 9% des patrons de TPE envisagent d’embaucher en 2011

Ce 40ème baromètre de conjoncture des Très Petites Entreprises, réalisé par l’Ifop pour Fiducial, fête son 10ème anniversaire. Comme d’habitude, ils ont été interrogés sur les sujets de conjoncture (emploi, croissance…), mais aussi sur leurs perspectives.

UN ÉQUILIBRE FINANCER PRÉCAIRE ET UN MANQUE DE VISIBILITÉ POUR 2011

Seuls 9% des patrons de TPE envisagent d’augmenter leurs effectifs au cours de l’année prochaine. Il s’agit du niveau le plus bas depuis la mise en place de cet indicateur en 2007 (-16 points par rapport à janvier 2007 et -5 points par rapport à octobre 2009).

Ces résultats s’expliquent en partie par une situation financière des TPE qui s’avère toujours difficile. Bien que la prévision de croissance pour 2011 soit positive (+2,4%) il faut nuancer ce résultat car 49% des TPE n’ont pas dévoilé de prévisions, déclarant n’avoir aucune visibilité à ce jour leur permettant de s’exprimer sur l’année à venir.

PATRONS DE TPE : PAS TOUJOURS FACILE

Les principales raisons citées par les patrons interrogés pour s’être lancés dans l’aventure entrepreneuriale sont : le souhait de ne pas avoir à rendre de comptes à un supérieur (48%) et la passion pour le métier ou le domaine d’activité (42%).

Pour 60% des patrons de TPE, leur situation actuelle correspond aux objectifs et aux ambitions qu’ils avaient au moment où ils ont créé ou repris leur entreprise. Pour les autres, ce n’est pas le cas, et la plupart du temps (79%), le décalage entre le projet et la réalité s’avère un peu décevant.

Parmi les entreprises qui existent depuis plus de 10 ans, seules 14% ont connu une augmentation de leurs effectifs alors que 34% ont vu les leurs diminuer. Leur situation générale s’est détériorée pour 36% d’entre elles, a progressé (14%) et stagné (50%). Cela conduit 75% de ces patrons à considérer qu’il est plus difficile d’être chef d’entreprise maintenant qu’il y a 10 ans.

En tout état de cause, une forte proportion de patrons de TPE retenterait l’aventure (73%) si c’était à refaire ou conseillerait même à ses enfants et petits-enfants de devenir chef d’entreprise (63%).

Pour l’avenir, 51% des patrons de TPE souhaitent maintenir la taille actuelle de leur entreprise au cours des dix prochaines années quand 20% ambitionnent de l’augmenter (dont 8% de ces derniers envisagent de la porter à plus de 20 salariés). 49% prévoient une diversification de leurs activités et 19% pourraient créer ou reprendre une nouvelle entreprise.

Méthodologie de l’Etude :

Echantillon de 1 003 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés, raisonné sur les critères secteur d’activité de l’entreprise, taille de l’entreprise, région d’implantation de l’entreprise et interrogé par téléphone du 19 octobre au 4 novembre 2010. Des résultats nationaux représentatifs : redressement selon les données INSEE pour la meilleure représentativité de cette composante du tissu économique français



Laissez un commentaire

Nom: (Obligatoire)

eMail: (Obligatoire)

Site Web:

Commentaire: