Métier d’avenir : le secteur de la communication a du bon

http://www.ecoles-supdecom.com/design/plain_site/images/commun/sup-de-com.png

SUP’DE COM, premier réseau des écoles de communication, publie les résultats de son baromètre national des métiers de la communication. L’étude a été réalisée entre Février et Avril 2014 sur un panel de 175 entreprises du domaine de la communication, réparties de la manière suivante : 68,5% de réponses d’annonceurs et 31,5% d’agences et studios spécialisés.

La communication : un secteur qui recrute !

Le baromètre nous indique que 38% des entreprises interrogées ont recruté au cours des 6 derniers mois et 54% au cours des 12 derniers mois. A noter que 58% des personnes recrutées l’ont été à un statut cadre en CDI.

On constate également que le canal de recrutement privilégié est le réseau, que ce soit pour les annonceurs comme pour les agences et studios de communication. En deuxième position, les annonceurs privilégient la mobilité interne tandis que les agences et studios favorise l’embauche à l’issue d’une période de stage.

Pour ce qui est des postes les plus recherchés, le poste de Chargé de Communication vient en tête (27%), suivi de Responsable/Directeur de Communication (19%) et à la troisième place, le poste d’Assistant (16%).

Les profils recherchés

Concernant les attentes des recruteurs, on constate que le niveau demandé est majoritairement un niveau Master (Bac +5) pour 63% des recrutements. Quant au niveau d’expérience, 37% des recrutements demandent une expérience de plus de 3 ans.

Il est intéressant de voir que la maîtrise des nouvelles technologies, des logiciels de création (PAO) et la gestion de projets sont les savoir-faire les plus attendus. Cela donne une idée des cursus qui offrent le plus de débouchés.

Quant aux qualités personnelles, la majorité des recruteurs sont intéressés par des candidats autonomes, ayant un bon relationnel et sachant s’adapter. En effet, 60% des entreprises interrogées déclarent rechercher des candidats polyvalents plutôt que spécialistes.

Enfin, l’anglais est-il indispensable ? Gare aux idées reçues, l’anglais est  « un plus » pour 48% des sondés. Ce qui devrait rassurer les moins expérimentés d’entre vous.

 

Vous pouvez retrouver l’intégralité des résultats du baromètre au lien suivant :
http://www.ecoles-supdecom.com/actualites/Barometre-2014-des-metiers-de-la-communication-102285

5 votes

Une mobilisation efficace autour de la formation professionnelle pour favoriser l’insertion des personnes en situation de handicap.

A l’occasion de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées qui a débuté ce lundi 18 novembre, l’AGEFIPH, Cap Emploi et le Groupe IGS Formation Continue ont conjointement décidé de généraliser leur formation « professionnalisante » pour demandeurs d’emploi en situation de handicap. Ce type de partenariat entre OPCA, organisme de formation et autres partenaires permet d’élargir et de coordonner les offres de formation pour les personnes en situation de handicap. Réunis par les mêmes valeurs de solidarité, ils participent, ensemble, à l’accompagnement des chômeurs handicapés vers l’emploi. Sachant que le taux de chômage des personnes handicapées est le double de la moyenne française, cette mobilisation est nécessaire.

Concrètement cette mobilisation pour l’accès à l’emploi pour tous, amène le groupe IGS et ses partenaires à présenter de nouvelles formations :

- une nouvelle session de formation au métier de gestionnaire comptable niveau III (10 personnes à Chambéry de septembre à décembre 2013),

- des formations aux métiers de comptable/gestionnaire niveau III (13 personnes à Lyon d’octobre 2013 à avril 2014),

- une prochaine formation au métier de « Vendeur conseil en magasin » niveau IV (13 personnes de décembre 2013 à avril 2014). Cette session intègre également un stage en entreprise. Elle sera précédée d’un « job dating » organisé par Cap Emploi le 18 novembre prochain sur le campus de l’UPI – Groupe IGS (Lyon Vaise) en présence d’entreprises du secteur.

27 votes

e-salon Myavenir.com : 1er salon virtuel d’orientation en France

Le Salon MyAvenir est le premier salon virtuel d’orientation en France permettant aux élèves de 1° et de terminales de se connecter depuis leur établissement  afin de les guider dans leurs choix d’avenir.

La deuxième édition de ce salon virtuel dédié à l’orientation et aux formations post-bac se déroulera les 2 et 3 décembre 2013.

Les élèves de l’Académie de Lyon pourront créer leur salon personnalisé en fonction de leur propre problématique d’orientation et échanger par le biais d’un tchat avec les responsables des formations post-bac présents sur le salon virtuel mais également visionner des vidéo-conférences sur les thématiques de l’orientation.

17 conférences animées par des spécialistes permettront aux lycéens d’aborder les sujets qui les préoccupent et de trouver des réponses à leurs questions dans des domaines aussi variés que les études à l’étranger, l’alternance, les prépas, les métiers de la santé ou du commerce, etc.

Le salon en quelques chiffres : 

Ce concept innovant a rassemblé 17 000 visiteurs lors de l’édition 2012

  • 55 lycées mobilisés sur l’Académie de Lyon
  • 5 universités de l’Académie de Lyon
  • 30 écoles privées
Toutes les informations sur: http://www.salonmyavenir.com/
36 votes

Une montée en puissance des contrats de génération

Le contrat de génération est un dispositif d’aide à l’emploi visant à créer des binômes jeune-senior pour encourager l’embauche des jeunes et garantir le maintien dans l’emploi des seniors, tout en assurant la transmission des compétences et des savoirs entre générations. Concrètement, ce contrat va permettre aux entreprises de moins de 300 salariés de toucher une prime pour l’embauche d’un jeune, si elle s’engage à ne pas licencier de senior.

Le contrat de génération est entré en vigueur le 18 mars 2013. Ce dispositif nouveau et ambitieux commence à connaitre une montée en puissance dans les grandes entreprises et PME-TPE.

A qui s’adresse le contrat ?

- aux jeunes de moins de 26 ans recrutés en CDI, quel que soit leur niveau de formation (moins de 30 ans pour les jeunes handicapés). Leur contrat doit correspondre à au moins 80% d’un temps complet.

- aux seniors de plus de 57 ans maintenus en emploi (les seniors de plus de 55 ans en cas de nouvelle embauche ou pour les salariés handicapés).

Quelles entreprises se sont engagées pour les jeunes?

Récemment deux grandes entreprises ont signé des accords afin de mettre en place des contrats de génération : la société GDF SUEZ s’engage à embaucher 8000 jeunes en contrats à durée indéterminée et le groupe Orange s’engage à embaucher 3000 jeunes en CDI d’ici 2015.

D’autres entreprises se sont également mobilisées autour du contrat de génération et les engagements pour l’emploi des jeunes ne cessent de se multiplier. Le gouvernement a pour objectif la signature de 500 000 contrats de génération sur cinq ans.

 

Les actualités du contrat de génération: http://travail-emploi.gouv.fr/contrat-de-generation,2232/actualites,2247/

30 votes

Les Rencontres des CFA de l’Enseignement Supérieur

Le 7 juin auront lieu Les Rencontres des CFA de l’Enseignement Supérieur. Organisée par les trois FormaSup de Rhône-Alpes, cette manifestation a pour but de promouvoir l’apprentissage dans l’enseignement supérieur.

Consacrée à l’innovation, cette 1ère édition prendra la forme d’une conférence-débat, de tables rondes, d’échanges de pratiques et de points de vue croisés. Présidents d’université, sociologues, dirigeants d’entreprise, chercheurs…quelque 350 personnes seront réunies pour explorer les dimensions pédagogique, managériale, organisationnelle et sociétale de l’innovation dans l’apprentissage aujourd’hui.

Au programme :

  • Conférence-débat : L’apprentissage dans l’enseignement supérieur, une stratégie pour l’emploi des jeunes
  • Table ronde 1 : Comment former plus avec moins ?
  • Table ronde 2 : Innovation et société : quels savoirs pour demain ?
  • Table ronde 3 : Innovation et apprentissage : comment le monde de l’enseignement supérieur s’adapte-t-il ?

En pratique :

Lyon – vendredi 7 juin 2013 de 9 h 00 à 16 h 30
Grand Amphithéâtre de l’Université Lyon 2, 18 Quai Claude Bernard

Pour en savoir plus : http://www.rencontres-formasup.fr

D’autres articles sur l’apprentissage :

65 votes

Tester un métier avec Jobsenboite.com

Quel métier choisir ? Comment trouver sa voie ? Que l’on soit jeune, étudiant, ou professionnel en poste depuis plusieurs années, il est souvent difficile de répondre aux questions liées à notre orientation. Si seulement il était possible d’expérimenter pendant quelques heures le métier qui nous attire, pour s’assurer qu’il nous convient et savoir ce qui nous attend, le choix serait plus aisé !

Heureusement, Jobsenboite.com a lancé un service de découverte de métiers et d’entreprises en immersion : ce site permet aux étudiants et jeunes diplômés mais aussi aux professionnels en reconversion et autres aspirants entrepreneurs, d’expérimenter concrètement un ou plusieurs métiers, auprès d’une communauté de professionnels en exercice.

Une trentaine de métiers peuvent déjà être testés. Parmi eux : bottier, viticulteur, photographe, réalisateur, mais aussi entrepreneur, professeur de yoga, éducateur canin, professeur d’anglais, sculpteur, graphiste, magicien-mentaliste, chef de projet web, ou encore styliste.

Découvrez vite les métiers à tester sur Jobsenboite.com !
61 votes

Venez refaire le monde !

Les métiers de la chimie

Un site dédié aux formations et métiers dans la chimie

Avec pour mission de promouvoir l’industrie chimique en France, l’Union des Industries Chimiques (UIC) a créé en 2006 le site www.lesmetiersdelachimie.com dans lequel forums, portraits de chimistes et foire aux questions sur la chimie répondent aux différentes interrogations des collégiens, lycéens, étudiants et jeunes diplômés sur les débouchés du secteur.

Quels métiers se cachent derrière la chimie ?
Découvrez les 4 grandes voies de la chimie :

Quels sont les points forts de ce secteur ?
Un secteur qui recrute, des salaires attractifs, des postes à l’international et l’opportunité de faire avancer la science…En plus, dans les métiers de la chimie, on vous donne la possibilité d’améliorer concrètement la vie des gens : ce qu’ils mangent, ce avec quoi ils se lavent, se soignent, s’habillent, se déplacent, leurs loisirs, tout cela fait intervenir les industries et les innovations de la chimie.

Retrouvez les métiers de la chimie sur leur site et sur Facebook !

71 votes

8e édition du forum Top Métier 92 !

Top métier 92Du jeudi 21 au samedi 23 février 2013 aura lieu le forum Top Métier 92 au CNIT Paris-La Défense, de 9h à 18h. L’accès est gratuit et ouvert à tous.

Organisé par le Conseil Général et la Direction des services de l’Education nationale des Hauts-de-Seine, ce forum offre aux collégiens, lycéens, étudiants et à leur famille un espace d’information sur les métiers ; de conseils d’orientation ; d’échanges et de rencontres avec des professionnels ; d’animations et de démonstrations métiers…

Le Forum Top’Métier s’articule autour de 18 pôles métiers. Simples et facilement identifiables (pictogrammes «Les métiers de…»), ces 18 pôles métiers sont des fils conducteurs du salon. Sur chaque pôle, les métiers sont présentés par des professionnels sous forme de démonstration pratique, visuelle et orale. Près de 1 200 professionnels accueilleront les visiteurs. Des fiches métiers expliquant les conditions d’exercices et les voies de formation seront remises sur demande.

Des conseillers d’orientation – psychologues vous accueilleront en entretien individuel durant les trois jours du forum de 9 heures à 18 heures. Ils vous aideront à élaborer votre projet d’études et professionnel.

Le site internet du forum propose de créer votre badge « coupe-file ». Une carte qui permet d’entrer sur le forum sans faire la queue, de recevoir le Guide des établissements d’enseignement et de bénéficier d’un accès privilégié à un logiciel d’aide à l’orientation.

Informations pratiques :
Top Métier 92
CNIT – La Défense – Niveau C
Entrée libre – Horaire : tous les jours de 9h à 18h
http://topmetier.hauts-de-seine.net

65 votes

Un jour, un métier

Le 14 février, 23 entreprises du réseau IMS-Entreprendre pour la Cité se mobiliseront pour faire découvrir leurs métiers à 600 collégiens issus de quartiers défavorisés. Une journée durant laquelle les élèves, en immersion, rencontreront des salariés pour mieux se projeter dans leur propre avenir.

A partir du 14 février, 600 élèves de 3ème et de 4ème , issus de 28 collèges (en Île-de-France, en Rhône-Alpes et en PACA), passeront une journée dans une entreprise pour y rencontrer des salariés et des stagiaires, et mieux comprendre leur quotidien. Cette journée constituera une étape importante pour ces jeunes, au premier carrefour de leur orientation professionnelle, qui, trop souvent, limitent leur horizon professionnel aux métiers connus dans leur environnement familial et social.

A Paris, 10 entreprises participeront à l’opération : AXA, DLA Piper, HSBC, Intel, Legal & Général, Linklaters, Freshfields, Monoprix, SAP et UBS*. Les collégiens se verront présenter différents métiers, notamment sous forme ludique. Ils échangeront par exemple avec des apprentis de ces entreprises, mais également avec des responsables RH, sur les opportunités en matière d’alternance. Ils pourront également participer à des conférences téléphoniques internationales ou réaliser des tâches pratiques avec les salariés, comme l’accueil téléphonique, les fiches de paie, des affiches de publicité, etc.

Dans les collèges, cette rencontre aura été préparée en amont avec les enseignants, sur le modèle de l’entraînement à un entretien d’embauche : recherches sur l’entreprise, préparation d’une présentation du collège, élaboration du CV de chaque élève, mais aussi conception d’un questionnaire pour interviewer les salariés sur leur métier et leur entreprise.

« Notre objectif, avec « Un jour, un métier », est de permettre aux collégiens d’envisager les études menant à des métiers qu’ils n’auraient pas forcément imaginés. A ce stade, tout est encore possible et ces jeunes de quartiers défavorisés ne doivent pas se créer de barrières. C’est le message que les salariés s’efforceront de leur transmettre. », souligne Bouna Kane, Responsable Education d’IMS-Entreprendre pour la Cité.

* En Rhône-Alpes et en PACA, participent : AXA Sud-Est, Aéroport de Nice, Batigère Rhône-Alpes, Carglass, Crédit Agricole Centre-Est, GFC Construction, Groupe SEB, Lyonnaise des eaux, OL Groupe et OL Fondation, TNT, Decomatic, ERDF et La Poste

56 votes

19 Mars : Rencontres Nationales Science Factor

Les lycéens ont rendez-vous le 19 Mars prochain aux Rencontres Nationales Sciences Factor pour connaître les opportunités d’emploi dans les sciences et technologie.

Avec l’appui des Ministères de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Sciences Factor organise dans plusieurs régions de France des rencontres permettant à des élèves de la Seconde à la Terminale de rencontrer des personnalités du secteur public, privé, associatif qui travaillent dans l’innovation, les sciences et technologie.

Ce jour là sera également révélé le nom de l’équipe de lycéens qui a présenté le projet d’innovation le plus réussi en début d’année.

Pour en savoir plus : http://www.facebook.com/sciencefactor

56 votes